Feuilletez
33,18 €
TTC
En stock

Dans l'épaisseur du temps - Archéologues et géologues inventent la préhistoire

Les auteurs : Arnaud Hurel, Noël Coye
Editeur : Publications scientifiques du MNHN

C'est autour de l’année 1859 que la préhistoire s’affirme, à l’échelle de l’Europe, comme un domaine de recherche nouveau et fécond.

Les grandes disciplines des sciences naturelles (géologie, paléontologie…) et des sciences de l’homme (archéologie, histoire, philologie…) participent à la création de cette nouvelle science à travers les débats fondateurs portant sur l’ancienneté de l’homme et sur son origine animale. En une décennie, c’est toute la conception des origines de l’humanité qui s’en trouve bouleversée de façon profonde et durable au moment même où se diffuse la théorie darwinienne de l’évolution.

Cet ouvrage Dans l'épaisseur du temps propose une relecture de cette période primordiale de l’histoire de l’archéologie préhistorique. Pour cela, il s’intéresse non seulement aux découvertes et aux idées qui ont nourri la connaissance mais également aux acteurs (chercheurs officiels et amateurs) et aux institutions (congrès, revues, sociétés savantes, musées, Muséum…) qui ont porté son développement et son rayonnement. Cette étude se place en continuité avec les démarches actuelles de la recherche sur les premières industries du Nord de la France et de la muséologie de la préhistoire.

Arnaud Hurel est historien, ingénieur de recherche au département de préhistoire du Muséum national d’Histoire naturelle (UMR 7194) et membre titulaire du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques. Ses recherches, distinguées par l’Académie des Sciences, portent sur l’histoire des idées, l’histoire de l’archéologie et les politiques du patrimoine. Noël Coye est conservateur du patrimoine à la sous-direction de l’archéologie (ministère de la Culture et de la Communication) et chercheur à l’UMR 5608 – TRACES (Travaux et Recherches Archéologiques sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés) de l’Université de Toulouse. Spécialiste de l’histoire de l’archéologie préhistorique, il s’est notamment intéressé à la construction et à la diffusion du discours scientifique ainsi qu’aux archives des préhistoriens.

Lire le résumé
  • Garanties sécurité (à modifier dans le module "Réassurance") Garanties sécurité (à modifier dans le module "Réassurance")
  • Politique de livraison (à modifier dans le module "Réassurance") Politique de livraison (à modifier dans le module "Réassurance")
  • Politique retours (à modifier dans le module "Réassurance") Politique retours (à modifier dans le module "Réassurance")

En achetant ce produit, les membres du club peuvent collecter jusqu'à 3 points de fidélité. Votre panier totalisera 3 points qui peut être convertis en un bon de réduction de 1,50 €.


C'est autour de l’année 1859 que la préhistoire s’affirme, à l’échelle de l’Europe, comme un domaine de recherche nouveau et fécond.

Les grandes disciplines des sciences naturelles (géologie, paléontologie…) et des sciences de l’homme (archéologie, histoire, philologie…) participent à la création de cette nouvelle science à travers les débats fondateurs portant sur l’ancienneté de l’homme et sur son origine animale. En une décennie, c’est toute la conception des origines de l’humanité qui s’en trouve bouleversée de façon profonde et durable au moment même où se diffuse la théorie darwinienne de l’évolution.

Cet ouvrage Dans l'épaisseur du temps propose une relecture de cette période primordiale de l’histoire de l’archéologie préhistorique. Pour cela, il s’intéresse non seulement aux découvertes et aux idées qui ont nourri la connaissance mais également aux acteurs (chercheurs officiels et amateurs) et aux institutions (congrès, revues, sociétés savantes, musées, Muséum…) qui ont porté son développement et son rayonnement. Cette étude se place en continuité avec les démarches actuelles de la recherche sur les premières industries du Nord de la France et de la muséologie de la préhistoire.

Arnaud Hurel est historien, ingénieur de recherche au département de préhistoire du Muséum national d’Histoire naturelle (UMR 7194) et membre titulaire du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques. Ses recherches, distinguées par l’Académie des Sciences, portent sur l’histoire des idées, l’histoire de l’archéologie et les politiques du patrimoine. Noël Coye est conservateur du patrimoine à la sous-direction de l’archéologie (ministère de la Culture et de la Communication) et chercheur à l’UMR 5608 – TRACES (Travaux et Recherches Archéologiques sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés) de l’Université de Toulouse. Spécialiste de l’histoire de l’archéologie préhistorique, il s’est notamment intéressé à la construction et à la diffusion du discours scientifique ainsi qu’aux archives des préhistoriens.

9782856536667
ISBN :
9782856536667
Editeur :
Publications scientifiques du MNHN
Collection :
Collection Archives
Type de couverture :
Souple avec rabats
Année de parution :
2011
Largeur en cm :
16,5
Hauteur en cm :
24
Poids en kg :
1
Au catalogue printemps :
oui
Au catalogue hiver :
oui
Au catalogue libraires :
oui
Auteur :
Arnaud Hurel, Noël Coye
Nombre de pages :
440
Avis des experts :

Avis

Aucun avis client pour le moment.

Donnez votre avis

Dans l'épaisseur du temps - Archéologues et géologues inventent la préhistoire

C'est autour de l’année 1859 que la préhistoire s’affirme, à l’échelle de l’Europe, comme un domaine de recherche nouveau et fécond.

Les grandes disciplines des sciences naturelles (géologie, paléontologie…) et des sciences de l’homme (archéologie, histoire, philologie…) participent à la création de cette nouvelle science à travers les débats fondateurs portant sur l’ancienneté de l’homme et sur son origine animale. En une décennie, c’est toute la conception des origines de l’humanité qui s’en trouve bouleversée de façon profonde et durable au moment même où se diffuse la théorie darwinienne de l’évolution.

Cet ouvrage Dans l'épaisseur du temps propose une relecture de cette période primordiale de l’histoire de l’archéologie préhistorique. Pour cela, il s’intéresse non seulement aux découvertes et aux idées qui ont nourri la connaissance mais également aux acteurs (chercheurs officiels et amateurs) et aux institutions (congrès, revues, sociétés savantes, musées, Muséum…) qui ont porté son développement et son rayonnement. Cette étude se place en continuité avec les démarches actuelles de la recherche sur les premières industries du Nord de la France et de la muséologie de la préhistoire.

Arnaud Hurel est historien, ingénieur de recherche au département de préhistoire du Muséum national d’Histoire naturelle (UMR 7194) et membre titulaire du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques. Ses recherches, distinguées par l’Académie des Sciences, portent sur l’histoire des idées, l’histoire de l’archéologie et les politiques du patrimoine. Noël Coye est conservateur du patrimoine à la sous-direction de l’archéologie (ministère de la Culture et de la Communication) et chercheur à l’UMR 5608 – TRACES (Travaux et Recherches Archéologiques sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés) de l’Université de Toulouse. Spécialiste de l’histoire de l’archéologie préhistorique, il s’est notamment intéressé à la construction et à la diffusion du discours scientifique ainsi qu’aux archives des préhistoriens.

Donnez votre avis

16 autres produits de la même catégorie :